Du nouveau dans l'indication des tests Covid

Le 9 Octobre dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a fait un communiqué de presse sur la performance des tests antigéniques sur prélèvement nasopharyngé. Dans celui-ci, elle indique aussi quel test utiliser dans 3 situations cliniques différentes. 

Définition et avantages des tests antigéniques


Les tests antigéniques indiquent si la personne est contaminée par le coronavirus au moment du test. Ce test détecte des fragments de virus sur les prélèvements nasopharyngés. Le résultat est beaucoup plus rapide que le test RT-PCR ; aujourd’hui on l’obtient en 30 minutes. Le second avantage est qu’il ne doit pas obligatoirement être fait en laboratoire, les médecins, infirmiers et pharmaciens peuvent le réaliser. Ils s’insèrent dans la politique de dépistage nationale en complément de ce qui existe déjà.

 

Les 3 situations cliniques à distinguer

  • Pour les patients avec des symptômes ne pouvant obtenir un résultat du test RT-PCR dans les 48h, la HAS recommande de réaliser un test antigénique dans les 4 premiers jours. Si le test antigénique est positif, il devra être confirmé par un test RT-PCR.
  • Pour les personnes sans symptôme n’étant pas des personnes-contacts, la HAS reconnaît l’utilité des tests antigéniques afin de débusquer des clusters. Les personnes concernées sont celles qui vivent, étudient ou travaillent dans des endroits confinés.
  • Pour les personnes-contacts sans symptôme, c’est le test virologique RT-PCR qui reste la référence pour le moment, dans l’attente des résultats de plusieurs études en cours.

La HAS surveille les évolutions des tests afin de faciliter la détection. Il est normalement attendu des tests antigéniques avec prélèvements salivaires, moins invasifs. Le graal est le développement d’autotests que chacun pourra faire chez soi !

Les tests sont importants dans la stratégie de lutte contre le Covid 19 ; ils sont complémentaires aux indispensables gestes barrière !

Dr Elodie Duquenne