Coronavirus : les risques pour l'approvisionnement en médicaments

Au 15 Février, Santé Publique France fait état de 12 cas d’infection par le coronavirus (COVID-19), dont un patient, un touriste chinois, est décédé. L’évolution de la situation internationale est suivie de près par les autorités sanitaires avec l’ensemble des acteurs concernés en lien avec l’Organisme Mondial de la Santé (OMS). En Chine, le virus continue de gagner le terrain, il fait état de plus de 70 000 malades et près de 1 900 morts. Au-delà des conséquences sanitaires, le coronavirus commence à avoir un impact économique important.

 

Impact sur l’approvisionnement en médicaments

La Chine est l’un des centres névralgiques de l’économie mondiale. Les industries sont au ralenti voire fermées, les frontières sont fermées ce qui entraîne des répercussions sur l’approvisionnement mondial dans de nombreux secteurs dont celui du médicament. Le 12 février, l’Académie Nationale de Pharmacie a publié dans un communiqué que 80% des principes actifs présents dans nos médicaments sont fabriqués en grande partie en Asie. Depuis juin 2011, l’Académie Nationale de Pharmacie a lancé une alerte à propos des ruptures de certaines matières actives qui compose nos médicaments. Elle souhaite que notre politique de santé redevienne indépendante en favorisant les productions en France et en Europe afin de garantir une disponibilité des médicaments pour les patients.

 

Les grands laboratoires pharmaceutiques se veulent rassurant

Pour le moment il n’y a pas de pénurie et les laboratoires sont rassurants. Les laboratoires pharmaceutiques dont Sanofi, GSK et Pfizer se disent attentifs à d’éventuelles pénuries de médicaments. Les antibiotiques, les anti-cancéreux et des médicaments plus couramment utilisé comme le paracétamol pourraient être concernés par des ruptures de stocks.

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Agence européenne du médicament avec l’aide des industriels ont pour mission de faire un état des lieux de la situation et d’évaluer les impacts si la situation en Chine se prolonge.

 

Sources :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus

https://www.acadpharm.org/dos_public/COM_ANP_RELOCALISATION_2_VF_2020.02.12.PDF

 

Dr Elodie Duquenne